Advertisement
Accueil arrow Environnement arrow Les chenilles processionnaires
Bienvenue à Charavines
Venir à Charavines
La vie municipale
Intercommunalité
Retrouvez canal, votre magazine d'information
A votre service...
Votre Mairie
Petite enfance
Scolarité
Santé
Démarches administratives
Urbanisme
Gestion des déchets
Location de salles
Liens utiles
Jeunesse
Marchés publics
Vivre au quotidien
Bibliothèque
Sports et Loisirs
Logement
Actions sociales
Déplacements
Relais paroissial
Entreprendre
Commerces
Entreprises
La Maison de l'Emploi
Découverte
Lac de Paladru
Musée du Lac
Office du tourisme
Environnement
Photos du lac

Les chenilles processionnaires

chenille processionnaires.jpg Les chenilles processionnaires

( Thaumetopea pityocampa) posent problème car les chenilles de ce papillon nocturne dévorent les aiguilles des pins, ce qui n’est pas esthétique et surtout possèdent des poils urticants pouvant causer des allergies chez les personnes ou les animaux domestiques en contact. En effet ces chenilles forment des nids de soie dans les conifères en novembre pour passer l’hiver au chaud et elles en sortent au printemps, descendent des arbres sous forme de procession et s’enterrent pour se nymphoser dans un sol chaud. A ce moment elles peuvent être touchées par des enfants ou des animaux domestiques.

Il est évident que la mode des plantations de pins d’ornement dans les jardins, espaces verts et bordures d’autoroute a beaucoup contribué à étendre la répartition de ce papillon méditerranéen.

Comment limiter les problèmes ?

Il n’existe pas de texte réglementaire rendant obligatoire la lutte contre ces chenilles pour un citoyen ou une collectivité mais il est possible de donner des solutions.

  • Tout d’abord ne pas planter de pins inadaptés dans la plupart des milieux naturels du Pays Voironnais
  • Il faut proscrire la lutte à l’aide d’insecticides chimiques qui contamine les hommes et la nature.
  • Il est possible d’utiliser des techniques de lutte biologique : traitement des arbres avec une bactérie (Bacillus thuringiensis) qui tue les chenilles ingérant les aiguilles traitées. On peut également piéger le papillon à l’aide pièges à phéromones.
  • La lutte mécanique est efficace : on coupe les branches portant les nids en se protégeant des poils urticants avec un échenilloir ou un sécateur et on les brûle. On peut également trouer les nids avec une perche ou un coup de fusil pour tuer les chenilles en temps de gel et permettre aux oiseaux de les consommer (Mésanges, coucou)

L’installation de nichoirs à passereaux, le maintien d’espaces naturels dans les jardins favorisant les insectes prédateurs des chenilles (Ephippigères par exemple), l’abandon des plantations de pins d’ornement et des pesticides chimiques constituent la base des solutions.

Un dossier complet est disponible au Pic Vert.

Renseignements : www.fredonra.com

 
< Précédent

CALENDRIER
Avril 2017
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
24252627
28
2930
  1  2  3  4  5  6  7
  8  91011121314
15161718192021
22232425262728
GALERIE

© Charavines 2014